Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SOCIAL MEDIA

SOCIAL MEDIA

Plus de 2 millions de pages lues et 820 000 visiteurs uniques pour ce blog dont l’auteur, Louis-Serge Real del Sarte, vous propose une curation quotidienne liée à l’actualité, aux stratégies digitales d’entreprises et problématiques d’utilisations de ces nouveaux canaux de communication. Pionnier et auteur du premier ouvrage référençant les 1000 réseaux sociaux mondiaux, il est Leader européen des réseaux professionnels et consultant international pour les entreprises.


La Finance se couche

Publié le 18 Mars 2008, 10:31am

Catégories : #CULTUREL

La crise financière rebondit 
chez les psychothérapeutes

 



par Daniel Trotta

NEW YORK, 18 mars (Reuters) - Traumatisés par la crise financière, les professionnels de la finance sont de plus en plus nombreux à préférer un quart d'heure passé sur le divan d'un psy plutôt qu'à s'attabler pour un repas d'affaires.

À mesure que s'accentue la crise, la situation économique et ses conséquences s'invitent dans l'inconscient des Américains, de moins en moins optimistes face à l'avenir.

Vendredi, une enquête réalisée par Reuters et l'Université du Michigan auprès des consommateurs américains - avant la proposition de rachat de la banque Bear Stearns par JP Morgan Chase et la baisse du taux d'escompte décidée par la Fed - montrait qu'une unanimité se dégageait autour de la perspective d'une récession.

"Les affaires ralentissent à cause des marchés", juge Ivan Mitankin, manager du Harry's sur Hannover Square, un établissement habituellement fréquenté par les traders.

"Ces deux derniers jours, nous avons observé une baisse de 20%, en particulier aujourd'hui (lundi) pour le déjeuner."

Les clients évoquent leurs inquiétudes face au retournement des places financières, le licenciement d'un ami ou le coût du remboursement de leur crédit immobilier, qui dépasse de loin le prix de leur résidence.

James Masten, psychothérapeute qui exerce à deux pas de Wall Street, a remarqué une angoisse croissante chez ses patients, effrayés par la perspective de perdre leur emploi. Il explique que la crise financière accentue le stress sur les couples lorsque l'un des conjoints travaille dans la finance.

PAS DE SUICIDES A LA CHAîNE

"Ils veulent réussir à un niveau très élevé, et le fait d'assister à des licenciements est extrêmement démoralisant et sape l'amour-propre ainsi que la capacité de travail", dit-il.

Mais Masten l'assure, les hommes d'affaires ne vont pas se jeter par la fenêtre comme certains avaient pu le faire lors du krach boursier de 1929.

"Nos progrès en matière de santé mentale parallèlement au développement de la sécurité sur les places financières. De même qu'il existe des structures - du moins je l'espère - pour éviter que le marché ne s'effondre, il existe des structures qui évitent que les individus ne s'effondrent", dit-il.

Le pessimisme a également gagné la Californie.

"Il n'y a rien de bon dans l'économie américaine", estime Mark Lea, qui travaille à Los Angeles dans l'informatique. "Le seul investissement qui vaille, c'est l'immobilier en bord de mer", assure-t-il.

L'industrie du bâtiment de Phoenix ne dirait pas le contraire. La crise du subprime a touché de plein fouet le secteur immobilier d'une des villes américaines qui se développe le plus vite.

"La croissance était très forte. D'un seul coup, tout s'effondre, les gens s'effrayent et ne veulent plus acheter et un certain nombre de constructeurs s'en sont allés", explique Steve Cheifetz, juriste spécialisé dans l'immobilier

"Les gros constructeurs ne vont pas bien, un certain nombre de petits promoteurs ont déjà fait faillite. Parmi les sous-traitants avec lesquels nous travaillons, beaucoup ont déjà remercié leurs employés ou ont diversifié leurs activités." /NDE

(Version française, Nicolas Delame)

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents