Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SOCIAL MEDIA

SOCIAL MEDIA

Plus de 2 millions de pages lues et 820 000 visiteurs uniques pour ce blog dont l’auteur, Louis-Serge Real del Sarte, vous propose une curation quotidienne liée à l’actualité, aux stratégies digitales d’entreprises et problématiques d’utilisations de ces nouveaux canaux de communication. Pionnier et auteur du premier ouvrage référençant les 1000 réseaux sociaux mondiaux, il est Leader européen des réseaux professionnels et consultant international pour les entreprises.


Les Français au travail: mais ou sont-ils donc tous passés ?!?

Publié le 17 Avril 2008, 07:56am

Catégories : #CULTUREL

Avec 37 jours de congé par an, 
les français devancent leurs voisins
européens et américains
pour la huitième année consécutive.

Ils sont les mieux pourvus en jours de congé et ne sont pas prêts à y renoncer. Avec 37 jours de vacances par an en moyenne, les Français battent sans mal leurs voisins européens, selon une étude réalisée par l'institut Harris Interactive(*).

Sans grande surprise, les pays du Sud semblent eux aussi profiter de longues vacances. D'après l'institut de sondage, les Italiens cumulent ainsi 33 jours chômés sans compter les week-ends et les jours fériés. C'est trois jours de plus que les Espagnols. Les Allemands ont, eux, 27 jours de vacances, tandis que les Britanniques ne déclarent que 26 jours par an. Tout en bas du classement, les Américains n'ont que 14 jours pour se reposer.

«Il faut dire que la France a une grande originalité : les RTT. Ce ne sont pas des vacances proprement dites, mais des jours de repos utilisés pour faire les courses, les démarches administratives ou pour emmener les enfants au football, analyse Jean Viard, sociologue et auteur de l'ouvrage Le Sacre du temps libre et le Nouvel Âge du politique (Éd. de l'Aube). Dans les autres pays européens, ce sont les femmes qui se chargent de ces tâches, parce qu'elles travaillent beaucoup plus souvent à temps partiel.»

Les salariés français, qui détiennent ce record européen pour la huitième année consécutive, ont cependant perdu deux jours chômés par rapport à 2006 et un jour par rapport à 2007 en raison des «mauvais» ponts du mois de mai. Mais ils n'ont nullement l'intention de renoncer au temps libre qui leur reste : selon l'institut, 80 % d'entre eux n'abandonneront aucune journée à leur entreprise. En comparaison, 47 % des Italiens et 49 % des Hollandais accepteront de passer une partie de leurs jours de congé au travail.

 

Peu de séjours à l'étranger

 

«Côté RTT, près d'un tiers des salariés refuse, par choix, d'échanger ce repos contre un supplément de salaire, mais 37 % en sont empêchés par leur employeur», remarque Timothée de Roux, directeur du marketing de l'agence de voyages en ligne Expedia. «À la différence des États-Unis, la culture européenne s'est bâtie sur les vacances et les loisirs, analyse le sociologue Jean Viard. Mais nombreux sont aussi les Français qui ne partent du tout en vacances.»

Et peu voyagent hors des frontières. Seuls 17 % de leurs séjours ont lieu à l'étranger, alors que ce taux monte à 64 % chez les Allemands et 79 % chez les Belges. «Les Français, qui sont assez casaniers, alimentent les recettes du tourisme dans l'Hexagone, confirme-t-on à la direction du tourisme. Le temps libre des salariés n'est pas du temps perdu, c'est aussi une source de revenu.»

(*) Étude réalisée en ligne pour Expedia auprès d'un échantillon de 5 321 personnes interrogées en mars 2008 en France, Italie, Espagne, Pays-Bas, Autriche, Allemagne, Grande-Bretagne et aux États-Unis

Source : Le Figaro.fr

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents