Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SOCIAL MEDIA

SOCIAL MEDIA

Plus de 2 millions de pages lues et 820 000 visiteurs uniques pour ce blog dont l’auteur, Louis-Serge Real del Sarte, vous propose une curation quotidienne liée à l’actualité, aux stratégies digitales d’entreprises et problématiques d’utilisations de ces nouveaux canaux de communication. Pionnier et auteur du premier ouvrage référençant les 1000 réseaux sociaux mondiaux, il est Leader européen des réseaux professionnels et consultant international pour les entreprises.


Rachida DATI victime d'une hémorragie

Publié le 29 Mai 2008, 06:26am

Catégories : #Billet d'humeur politique

La ministre de la Justice Rachida Dati lors d'une conférence de presse, au ministère à Paris, le 19 mai 2008.

Après Michel Marquer en mai 2007, le brillant Michel Dobkine resté trois semaines, Philippe Lagauche, Françoise Andro-Cohen et Xavier Samuel, c'est au tour de Mathieu Hérondart, chef de cabinet adjoint du Ministre de la Justice de quitter le navire de Rachida Dati.

Sharone Stone, invoquant le tremblement de terre en Chine comme une réponse du très haut suite à leur comportement au Tibet se voit gagner une Palme très inattendue, celle de la bêtise armonieuse et le trophé d'ennemie public numéro un en Chine.

Gageons qu'à l'heure ou Dior retire en urgence toute ses affiches la représentant, cette dernière ne vienne réitérer le festival en blanc sur la grande muraille. Dior pourra bientôt proposer à sa meilleure cliente  Ministre de devenir sa nouvelle égérie. 

Déjà écarté par son Président mentor des petits-déjeuners Elyséens du jeudi et fort de sa récente chute dans les sondages, reflet de son efficacité sur l'utilisation des insultes au travail comme energie motivatrice, cela lui permettra une noble sortie au bras de notre courageux premier Ministre.

Un départ de plus. Le cabinet de Rachida Dati est décidément victime d'un hémorragie. Dernière défection en date, celle de Mathieu Hérondart ex-directeur adjoint du cabinet de la ministre de la Justice.

Il a en effet été nommé, en conseil des ministres du 21 mai, et «promu» directeur de l'administration générale et de l'équipement du ministère de la Justice, où il s'occupera notamment du budget, des ressources humaines et de l'immobilier, a précisé le porte-parole de la Chancellerie, Guillaume Didier.

Il reste «un proche collaborateur»

A ce titre, Mathieu Hérondart «reste un proche collaborateur de Rachida Dati», a insisté Guillaume Didier. Il y a eu en effet une dizaine de départ du cabinet de Rachida Dati depuis sa nomination il y a un an. De quoi alimenter les rumeurs sur son caractère explosif et son autoritarisme.

En attendant, c'est Philippe Logak, 39 ans, maître des requêtes du Conseil d'Etat, qui a été nommé directeur adjoint du cabinet de la ministre.

Source : 20Minutes.fr / Le Monde.fr  / Le nouvel obs

Dati Chancèle
ACDEFI -  juin 2008

En septembre 2007, un sondage BVA–Orange–l'Express indiquait que 42 % des personnes interrogées souhaitaient que Rachida Dati ait davantage d'influence dans la vie politique française. Malheureusement  pour la Garde des Sceaux, ce chiffre est tombé à 32 % en mai 2008... Si l'on ajoute le fait que Rachida Dati n'a pas été intégrée dans la « task force présidentielle » ( la garde rapprochée de 7 ministres choisis par Nicolas Sarkozy ), il n'en faut pas plus à certains pour affirmer que cette dernière n'a plus l'oreille du Président voire qu'elle serait en pleine disgrâce.

 

Si la bonne étoile de Rachida Dati ne scintille plus autant qu'en début de quinquennat, la Ministre demeure un puissant symbole du gouvernement. En revanche, il semblerait qu'elle souffre d'un complexe de légitimité. Ainsi, comme l'a fort justement souligné Jérôme Jaffré (CECOP), « Rachida Dati est Ministre davantage pour ce qu'elle représente que ce pour qu'elle est ». Nommée du fait du prince, elle n'était en effet pas la personnalité la plus compétente ou la plus expérimentée pour exercer cette fonction, et elle en a parfaitement conscience. Pour combler ce déficit de légitimité et contrer ses détracteurs, Rachida Dati a fait sienne la devise «  la meilleure défense c'est l'attaque » . Elle s'est – semblerait-il – montrée particulièrement dure et autoritaire avec ses équipes, ce qui s'est traduit par une douzaine de départs en 1 an au sein de son cabinet...

 

Redoutée et redoutable, elle a beaucoup de points communs avec Nicolas Sarkozy qui l'a adoubée. Habitée par une très forte ambition, elle ne vient pas du sérail et, comme Nicolas Sarkozy, elle a du en faire plus que les autres pour atteindre le niveau où elle se trouve aujourd'hui. Comme son mentor, elle en fait beaucoup côté « packaging » et donne volontiers dans le star system et dans le luxe . Mais la chancellerie n'est pas Hollywood et on n'évolue pas au plus haut niveau de l'Etat comme dans le show business. Si son côté pétillant, sa jeunesse, son glamour ou son style direct jouent en sa faveur, Rachida Dati doit en revanche faire ses preuves sur le fond. Devant faire face à un certain machisme dans l'univers impitoyable de l'UMP, elle a du affronter l'hostilité des parlementaires dans le cadre de la réforme de la carte judiciaire. A l'instar de Nicolas Sarkozy, sa personnalité suscite des sentiments excessifs voire des jugements souvent caricaturaux.

 

Par ailleurs, très proche de Cécilia qui la protégeait (« ma soeur »), elle doit désormais composer avec Carla Bruni. En bref, ne s'étant pas encore imposée par ses compétence, sa position est extrêmement  fragile car totalement dépendante du Président qui l'a nommée. A SUIVRE.

 

La phrase de la semaine:

« De toute façon, il y a un an, personne ne me connaissait. Au moins, il y a une opinion  » de Rachida Dati à propos de la baisse de sa cote de popularité dans les sondages.

 

rôme Boué

 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents