Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SOCIAL MEDIA

SOCIAL MEDIA

Plus de 2 millions de pages lues et 820 000 visiteurs uniques pour ce blog dont l’auteur, Louis-Serge Real del Sarte, vous propose une curation quotidienne liée à l’actualité, aux stratégies digitales d’entreprises et problématiques d’utilisations de ces nouveaux canaux de communication. Pionnier et auteur du premier ouvrage référençant les 1000 réseaux sociaux mondiaux, il est Leader européen des réseaux professionnels et consultant international pour les entreprises.


Le nouveau « buzz » Internet après Montcuq et Marly-Gaumont

Publié le 1 Juillet 2008, 07:14am

Catégories : #CULTUREL



Qui aurait cru qu'une décision prise dans les étages d'une tour francfortoise puisse devenir le « buzz » Internet du moment, fût-ce une décision de politique monétaire ? L'économiste français Marc Touati y est arrivé.
En lançant le site stoptrichet.com, le directeur délégué de Global Equities espère, en toute simplicité, recueillir suffisamment de signatures pour empêcher le président de la Banque centrale européenne (BCE) de relever le coût du crédit après-demain. Dans une vidéo en ligne, il explique qu'« augmenter les taux directeurs de la BCE ne réduira aucunement l'inflation », voire même l'aggravera, et qu'il faut en terminer « avec le dogmatisme idéologique ». Selon lui, un nouveau tour de vis monétaire en Europe affaiblira un peu plus la monnaie américaine par rapport à l'euro et fera grimper encore plus le prix du baril de pétrole libellé en dollars. Pour Marc Touati, la bonne vieille spirale prix-salaires n'est plus à craindre. Autrement dit, inutile de s'inquiéter sur une flambée des salaires.

 

Sur tous les forums de boursicoteurs, le débat fait rage. « Go go Trichet, lance l'un d'entre eux sur Bulle-immobiliere.org, ce qu'il fait, c'est dire au monde entier que l'argent gratuit et l'endettement à outrance ne sont pas une voie saine. » Certains ont proposé de créer un site stoptouati.com mais n'ont pas encore mis leur menace à exécution. D'autres s'interrogent sur l'avenir du spécialiste de l'autopromotion qu'est Touati : « Il va faire quoi après le 3 juillet pour faire parler de lui ? » Pour l'instant, la pétition approche 7.000 signatures, ce qui représente un peu plus de 0,002 % des 320 millions de citoyens en zone euro. Juste de quoi susciter quelques sourires en Allemagne, où le quotidien « Handelsblatt » relève que « les critiques contre la BCE sont un sport national en France ».

Marc Touati sait bien qu'une pétition a peu de chances de modifier l'inflexibilité d'une banque centrale qui réaffirme régulièrement son indépendance. Mais il « souhaite faire avancer le débat ». Jean-Claude Trichet pourrait lui répondre la même chose qu'aux chefs d'Etat ou de gouvernement européens : « I am «Mister Euro». »

INGRID FRANÇOIS ( à FRANCFORT)  / Les Echos.fr

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents