Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SOCIAL MEDIA

SOCIAL MEDIA

Plus de 2 millions de pages lues et 820 000 visiteurs uniques pour ce blog dont l’auteur, Louis-Serge Real del Sarte, vous propose une curation quotidienne liée à l’actualité, aux stratégies digitales d’entreprises et problématiques d’utilisations de ces nouveaux canaux de communication. Pionnier et auteur du premier ouvrage référençant les 1000 réseaux sociaux mondiaux, il est Leader européen des réseaux professionnels et consultant international pour les entreprises.


METRO : Le ticket chic sera bientôt vendu chez Dior

Publié le 12 Décembre 2008, 08:10am

Catégories : #Billet d'humeur politique




LA DÉCISION
a fait l’unanimité… contre elle.
Une hausse sans précédent, alors que depuis 2006, l’augmentation du prix des transports est indexée sur l’inflation.

(Le Parisien)


Mercredi, le Syndicat des transports d’Ile-de-France (Stif) a annoncé son intention d’augmenter les tarifs des transports en commun de 4 à 6 %. Si la mesure doit être votée en mai par le conseil d’administration du Stif, les dés semblent jetés :
au 1er juillet 2009,
le carnet de 10 tickets de métro
devrait passer de 11,40 € à 12,10 €
(soit une augmentation de 6 %),
tandis que l’abonnement mensuel s’élèvera de 3 €,
quelle que soit la zone concernée.




Voulus par la majorité PS, ces nouveaux tarifs ont déclenché une levée de boucliers : les représentants Verts, communistes et UMP n’ont pas participé au vote du budget 2009 du Stif. Tous dénoncent une mesure déplacée en période de crise. « Le budget est trop défavorable aux usagers », assure Jean Brafman, du groupe Communiste, Alternative citoyenne et républicain, quand Roger Karoutchi (UMP) continue de plaider pour un tarif unique d’abonnement à 50 €.

Les opposants soulignent aussi l’inopportunité de la hausse alors que les transports en commun sont marqués par une saturation et des retards fréquents : « On ne peut pas annoncer une augmentation aux usagers de la ligne 13 et des RER C et D », tempête Alain Amédro, des Verts. Vice-président de l’Association des usagers des transports, Yves Boutry rejoint ces arguments. Comme les autres adversaires de la hausse, il préconise de faire appel à d’autres sources de financement : les collectivités locales, l’Etat et les entreprises.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents