Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SOCIAL MEDIA

SOCIAL MEDIA

Plus de 2 millions de pages lues et 820 000 visiteurs uniques pour ce blog dont l’auteur, Louis-Serge Real del Sarte, vous propose une curation quotidienne liée à l’actualité, aux stratégies digitales d’entreprises et problématiques d’utilisations de ces nouveaux canaux de communication. Pionnier et auteur du premier ouvrage référençant les 1000 réseaux sociaux mondiaux, il est Leader européen des réseaux professionnels et consultant international pour les entreprises.


Un policier se tue après une poursuite… avec la police

Publié par Twostein sur 30 Avril 2009, 12:45pm


Photo sans aucun rapport avec les faits ci-dessous

d'après Pierre Bohm (lefigaro.fr)
avec agences
30/04/2009 |

L'homme était pourchassé
pour un «refus d'obtempérer»
à la suite d'une infraction au code de la route.

Vers 6 heures jeudi matin, un gardien de la paix de 35 ans qui n'était pas en service, a été pris en chasse par des collègues de la brigade anti-criminalité (BAC) après un «refus d'obtempérer». Parti de Paris, le fuyard a fait une chute mortelle à Pierrefitte en Seine-Saint-Denis où,selon nos informations, il travaillait. L'Agence de presse AP parle d'un policier au frontière de la Gare du Nord.

Les circonstances précises du drame sont encore floues. Selon RTL le policier au guidon d'une Kawasaki 750 aurait grillé un feu rouge, porte de la Chapelle. Il aurait ensuite refusé de se soumettre au contrôle de policiers de la BAC qui l'ont pris en chasse. Le policier ne paraissait pas ivre.

Selon une autre source citée par l'AFP, rien ne laissait présager qu'il s'agissait d'un policier, au moment où il a été pris en chasse. Ce sont des documents trouvés sur lui après l'accident qui ont permis de découvrir sa fonction.

Sorti de l'autoroute A1 à Pierrefitte, le fuyard aurait perdu le contrôle de sa moto dans une courbe, traversé le terre-plein central, percuté une automobiliste qui arrivait dans l'autre sens avant de terminer sa course dans un poteau. D'après des témoins directs rapportés de source syndicale, la voiture de police était assez loin du motard au moment de l'accident. L'Inspection Générale des Services, la «police des polices » a été saisie

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents