Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SOCIAL MEDIA

SOCIAL MEDIA

Plus de 2 millions de pages lues et 820 000 visiteurs uniques pour ce blog dont l’auteur, Louis-Serge Real del Sarte, vous propose une curation quotidienne liée à l’actualité, aux stratégies digitales d’entreprises et problématiques d’utilisations de ces nouveaux canaux de communication. Pionnier et auteur du premier ouvrage référençant les 1000 réseaux sociaux mondiaux, il est Leader européen des réseaux professionnels et consultant international pour les entreprises.


SOCIETE GENERALE et la BNP PARIBAS

Publié par Real del Sarte Louis-Serge sur 11 Juin 2007, 14:54pm

Catégories : #Article économique

Société Générale :

le dossier BNP divise la direction



(Easybourse.com) L’initiative de Daniel Bouton d’explorer l’option d’un rachat de BNP Paribas, y compris hostile, suscite bien des interrogations en dehors mais également au sein même de la banque de la Défense. Outre les difficultés inhérentes à un projet aussi audacieux, la Société Générale est perçue par le marché comme une cible et non un prédateur ce qui alimentent les spéculations autour des véritables intentions du président.


Les révélations du quotidien les Echos sur le projet d’OPA envisagé par Société Générale sur BNP Paribas continuent d’alimenter les conversations dans les salles de marché.

Alors que du coté de la rue d’Antin, l’opposition à un rapprochement avec la Société Générale reste de mise, les voix se font plus discordantes à la Défense où deux camps entendent imposer leurs vues.

Le président de la Société Générale, Daniel Bouton, et son directeur financier Frédéric Oudéa, sont ainsi favorables à l’examen de projets alternatifs à celui d’un mariage avec Unicredit. Dans ce cadre, ils ont confié à Morgan Stanley et JP Morgan le soin d’examiner la faisabilité d’une offre sur BNP Paribas, selon les informations des Echos.

Leur initiative ne fait toutefois pas l’unanimité puisque Philippe Citerne et Jean-Pierre Mustier continueraient pour leur part de soutenir l’option d’un rapprochement avec la banque transalpine Unicredit.

D’où cette interrogation des analystes. L’initiative de Daniel Bouton ne viserait t’elle pas à attirer l’attention sur sa banque et à accélérer le processus de rapprochement avec Unicredit ou le cas échéant faire grimper les enchères dans le cadre du vaste mouvement de recomposition du paysage financier européen ?

Il est certain que la bataille qui entoure Abn Amro est suivie de près par l’état major de la Société Générale sachant que par le passé, des rumeurs avaient couru autour d’une possible fusion entre les deux établissements.

Même avec une capitalisation boursière de 65 milliards d’euros, Société Générale n’est pas à l’abri d’un raid initié par un géant du secteur à l’instar de Citigroup, BoA, Hsbc, SCH ou Deutsche Bank.

D’ailleurs le titre progresse ce matin de 1,4% et cumule depuis le début de l’année un gain de 11%.

B.R.

 
Publié le 11 Juin 2007 Copyright © 2006  Retour à l'accueil

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents