Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SOCIAL MEDIA

SOCIAL MEDIA

Plus de 2 millions de pages lues et 820 000 visiteurs uniques pour ce blog dont l’auteur, Louis-Serge Real del Sarte, vous propose une curation quotidienne liée à l’actualité, aux stratégies digitales d’entreprises et problématiques d’utilisations de ces nouveaux canaux de communication. Pionnier et auteur du premier ouvrage référençant les 1000 réseaux sociaux mondiaux, il est Leader européen des réseaux professionnels et consultant international pour les entreprises.


Réussite au Bac 2007: proche des 110%

Publié par Real del Sarte Louis-Serge sur 11 Juillet 2007, 10:42am

Catégories : #Billet d'humeur politique

              Un taux record :

       107% de réussite au BAC

 Après quelques résultats dont nous pouvons nous targuer,  d'une moyenne supérieure à 20.5% sur 20 compte tenu des options passées, on peut s'interroger sur la validité d'un diplôme aujourd'hui bradé avec un système d'harmonisation des notes des différents correcteurs semblant tirer ces dernières vers le haut. On ne fait que repousser l'étape sélective et alimenter la révolte face à la future et probable augmentation de l'échec à venir dans les universités. Les laissers pour compte sortis du système scolaire n'en seront que plus aigris.

Donner le Bac à tout le monde est une hérésie.

              Les épreuves deviennent plus faciles. De la génération d'avant, muni de mon seul Bac, l'ancienne génération à laquelle j'appartiens me qualifie déjà d'autodidacte malgré mes vingt années de cours du soir et une école d'ingénieur à 40 ans. Qaund sera-t-il demain lorsque le Bac affichera l'inédit taux record de 102%,  soit plus un nombre de réussite supérieur au nombre d'inscrits. Un chiffre cohérent avec des notes supérieures à 20. 

               Le BAC de 2006 était déjà le Millésime de tous les records, mieux que la cuvée 1968, les résultats publiés de la nouvelle cuvée 2007 donnent un taux de réussite jamais égalé de 83.3% contre  82% en 2006 et 5% en 1947, notre Ministre de l'éducation peut se targuer d'avoir permis aux anti-CPE de rattraper le niveau. C'est cela le génie politique.

              L'excellence : c'est magnifique et démocratique... étant donné qu'on ne peut encore comme les points de retraite le monnayer. Le fameux sésame du BAC mathématique donne naissance à une nouvelle génération de surdoué avec presque 84% de réussite contre 36% en 1989 et 20% pour le cru 1970. Les IPOD, Gameboy , TV numériques, podcasts mobile en Wi-Fi et autres technologies ont relégué les générations passés à l'ère néandertalienne, euphémisme pour éviter d'employer un terme impropre à la déontologie du blognaute.

                 Les  récentes élections  et la période des Soldes ne sont qu'une regrettable coïncidence. Un taux si fort de reçus au Bac général cette année ne peut provenir d'une quelconque indulgence. Pour preuve, aucun parent, ni élève de ce cru n'a eu l'impression que les épreuves aient été plus faciles que les années précédentes. Pivot devra adapter sa dictée pour coller au génie de nos nouveaux bacheliers. Grâce à  l'avantage de procurer un destin économique et social inespéré aux futurs étudiants qui n'auront pas la mauvaise idée de s'attarder à l'ANPE et avec l'appui de la biologie moléculaire,  la statistique des dirigeants autodidactes grimpera à son tour, on ne fabriquera bientôt plus que des MIThes, X, XY ou énactes avec un rameur et sept porte-voix pour  diriger la barque. Pour les anciens qui n'ont pas obtenu le précieux parchemin, on peut toujours se réinscrire sur un coup de tête.

On pourra s'en excuser mais surtout pas le regretter.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents