Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SOCIAL MEDIA

SOCIAL MEDIA

Plus de 2 millions de pages lues et 820 000 visiteurs uniques pour ce blog dont l’auteur, Louis-Serge Real del Sarte, vous propose une curation quotidienne liée à l’actualité, aux stratégies digitales d’entreprises et problématiques d’utilisations de ces nouveaux canaux de communication. Pionnier et auteur du premier ouvrage référençant les 1000 réseaux sociaux mondiaux, il est Leader européen des réseaux professionnels et consultant international pour les entreprises.


WHO'S WHO IN FRANCE : Lettre hebdomadaire

Publié par Real del Sarte Louis-Serge sur 12 Juillet 2007, 12:14pm

Catégories : #NETWORK

  Du 12 juillet au 19 juillet 2007  
 
Nom  ou Société  

Jean-François CIRELLI languit, Arnaud CLÉMENT vrombit, Maryse JOISSAINS séduit, Jeanne MOREAU resplendit, DSK bien parti et Alex TÜRK prédit.




Arnaud CLÉMENT
(au Who's Who in France depuis 2002)

Si les tennismen français peinent et s’échinent chaque année sur la terre battue de la Porte d’Auteuil, ils semblent en revanche apprécier davantage le gazon anglais. Après le parcours aussi remarquable qu’inattendu de Marion Bartoli et la demi-finale de Richard Gasquet, la paire tricolore Clément-Llodra s’est illustrée en venant à bout des terribles jumeaux Bryan en finale du double messieurs.
En inscrivant leurs noms au palmarès de l’édition 2007 de Wimbledon, les deux Frenchies signent un succès historique. Et pour cause, la dernière victoire française en double à Wimbledon remonte à 1933. A l’époque, les tennismen jouaient en pantalon de lin blanc et s’appelaient Borotra et Brugnon. Arnaud Clément (29 ans), qui n’avait jusqu’à présent remporté aucun titre majeur, confirme qu’il est un redoutable joueur de double et pointe désormais, avec son compère, à la 6ème place du classement ATP des joueurs de double. De bon augure en tout cas pour la prochaine coupe Davis.




Dominique STRAUSS-KAHN
(au Who's Who in France depuis 1987)

Si lui disait ne pas y penser, d’autres y pensaient très fort pour lui. A peine réélu député du Val d’Oise, l’ancien ministre de l’Economie et des Finances, démissionnaire entre temps du bureau national du PS, pourrait s’envoler vers Washington et la direction générale du FMI. Une candidature soutenue par Nicolas Sarkozy, qui fait ici d’une pierre deux coups : maintenir une politique d’ouverture qui désoriente le PS et éloigner pendant 5 ans l’un des ténors de l’opposition.
Cela pourrait en tout cas se révéler payant pour DSK, sur le nom duquel se sont entendus les vingt-sept Etats membres de l’Union européenne. Pour autant, la succession de Rodrigo Rato est loin d’être jouée. L’institution financière a en effet été dirigée par des Français pendant 32 des 52 années de son existence, et le Gentlemen’s Agreement qui désigne traditionnellement un Américain à la Banque mondiale et un Européen au FMI est contesté par les pays émergents, au premier rang desquels le Brésil et l’Inde.




Alex TÜRK
(au Who's Who in France depuis 1995)

«Big Brother is watching you »: la prophétie de 1984 semble bel et bien inquiéter le président de la CNIL, qui pointe du doigt, à l’occasion du rapport annuel de la commission, les dangers d’une «société de surveillance» dont les avatars seraient désormais multiples : dispositifs biométriques, géolocalisation de salariés, émergence des nanotechnologies.
Cet idiolecte, qu’on croirait tout droit sorti d’un film de science-fiction, fait écho aux nombreux débats opposant partisans et détracteurs de la multiplication des caméras et autres outils de contrôle. Si les premiers invoquent la menace terroriste ou la recrudescence de la délinquance, les seconds –comme le sociologue Eric Heilmann- parlent volontiers de «quincaillerie sécuritaire» et d’un «enchantement technologique» où prédominerait l’illusion que la machine fait mieux que l’homme. Au-delà de ces réserves, Alex Türk s’est également inquiété du devenir de la CNIL. Avec un budget et un nombre de collaborateurs en stagnation depuis des années, la CNIL apparaît en retrait par rapport à ses homologues britannique et allemand.
Tous ceux qui font l'actualité cette semaine

Ils ont été sélectionnés pour figurer dans la prochaine édition du WHO'S WHO IN FRANCE. Vous pourrez retrouver leurs biographies dans l'édition à paraître le 21 octobre 2007.
Valérie DESMOUCEAUX
née en 1962
Directeur général adjoint de Montpensier Finance
Fabrice DI FALCO
né en 1974
Sopraniste
Sophie JAYET
née en 1965
Directeur de la communication d'Unilever France
David BIRAUD
né en 1972
Chef sommelier aux Ambassadeurs de l'Hôtel de Crillon
Nathalie LEFEBVRE du PREY
née en 1959
Directrice marketing du groupe Figaro

Envoyer cette lettre à un ami
Faites profiter vos amis de l'actualité Who'Who !
Ils recevront chaque semaine ce bulletin d'information.





Anne-Sophie PIC-SINAPIAN
Née le 12 juillet
 
 

 


Nous contacter
Qu'est-ce que le Who's Who ?

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents