SOCIAL MEDIA

SOCIAL MEDIA

Plus de 2 millions de pages lues et 820 000 visiteurs uniques pour ce blog dont l’auteur, Louis-Serge Real del Sarte, vous propose une curation quotidienne liée à l’actualité, aux stratégies digitales d’entreprises et problématiques d’utilisations de ces nouveaux canaux de communication. Pionnier et auteur du premier ouvrage référençant les 1000 réseaux sociaux mondiaux, il est Leader européen des réseaux professionnels et consultant international pour les entreprises.


Facebook ferme un groupe de 800 000 personnes

Publié par Twostein sur 30 Juin 2010, 07:29am

Catégories : #Article de Presse

 

Facebook ferme la page « Boycott BP »

 

 

Facebook et British Petroleum censurent. Le groupe « Boycott BP » créé sur le réseau social, a été fermé. 800 000 fans se redirigent vers une autre page.

 

Facebook fait le ménage, mais ne balaye pas forcément du bon côté. Selon les informations de CNN iReport, le réseau social aurait supprimé le groupe « Boycott BP ». Il œuvrait contre la compagnie de pétrole British Petroleum, responsable de la marée noire qui se propage depuis le 20 avril dans le Golfe du Mexique.

Ce matin, 800 000 personnes « fans » de la page créée sur le réseau social se sont retrouvés éjectés de la protestation. Et pour cause, Facebook a fermé le groupe, selon les informations de CNN iReport.

Ce groupe, créé suite à la pollution dont sont victimes les côtes étasuniennes, permettait à bon nombre de personnes choquées par l’évènement, mais surtout choquées par les suites données à cette catastrophe écologique – le pétrole de la plateforme pétrolière de BP continue de se propager – de partager leurs impressions, leurs vidéos, leurs photos... comme n’importe quel autre groupe du site.

Le créateur de « Boycott BP », Lee Perkins, avait récemment fait l’objet de plusieurs interviews dans les médias outre-Atlantique. Facebook et/ou BP n’ont visiblement pas apprécié.

BP rachetait déjà des mots clés le Web pour redorer son image, c'est raté

On savait déjà que BP cherchait à maîtriser son image sur le Web. Y a-t-il eu des demandes pressantes de la part de BP vers Facebook ou est-ce une initiative prise seule par le réseau social ? Le résultat n’en est pas moins choquant.

La compagnie pétrolière a annoncé le 28 juin avoir dépensé 2,65 milliards de dollars pour enrayer les fuites de pétrole depuis l’explosion de sa plateforme pétrolière en avril dernier. Ce montant inclut-il les sommes versées sur Internet pour le rachat des mots Web? Enfin, contrairement à BP, Lee Perkins n’est pas à court de ressources, il a recréé une page Facebook disponible
ici
 
Source Silicon.fr : http://bit.ly/8XaOUo
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog