Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SOCIAL MEDIA

SOCIAL MEDIA

Plus de 2 millions de pages lues et 820 000 visiteurs uniques pour ce blog dont l’auteur, Louis-Serge Real del Sarte, vous propose une curation quotidienne liée à l’actualité, aux stratégies digitales d’entreprises et problématiques d’utilisations de ces nouveaux canaux de communication. Pionnier et auteur du premier ouvrage référençant les 1000 réseaux sociaux mondiaux, il est Leader européen des réseaux professionnels et consultant international pour les entreprises.


Les Réseaux Sociaux bientôt interdits aux recruteurs

Publié par Twostein sur 11 Septembre 2010, 07:12am

Catégories : #NETWORK

         

 

          Bien qu'ils s'en défendent, les recruteurs utilisent  les réseaux sociaux tels que Plaxo, Facebook, Myspace, XING, viadeo ou Linkedin pour recruter. Au travers de ces sites où beaucoup d'entre nous sont présents, ils glanent un maximum d'informations sur nos habitudes et notre quotidien. Partant d'un bon sentiment de faire partager à ses contacts une belle soirée, des vacances au Cap ou au camping dans le Var, la tendance est de se montrer actif et de poster en ligne même le moins enviable. En revanche, mieuxc vaut être prudent sur ce que l'on écrit lors d'un changement de carrière ou en fin d'études .

 

          C'est la que commence le Personal Branding, la gestion de son image sur le net et l'é-réputation à une heure ou le droit à l'oubli n'est pas disponible, on ne peut effacer les éléments négatifs une fois partis sur internet, c'est à dire en pleine nature. Le résultat peut d'avérer catastrophique. Au regard d'une récente étude américaine, 25% des refus de poste par les consultants de cabinets de recrutement seraient le fait d'une mauvaise maîtrise de son image sur les réseaux sociaux. Le marketing digital personel peut se révéler prodigieux comme accélérateur de carrière ou également la briser nette dans son élan.

 

           En Allemagne ou un Land a démarré des cours d'instructions scolaires sur le respect de la vie privée sur internet, un nouveau projet de loi vise à interdire aux recruteurs de consulter le profil Facebook de leurs futurs employés. Monsieur Wolfgang Schäuble, Ministre de l'Intérieur à l'origine de ce projet de loi, avait déjà fait parler de lui en interdisant aux autres ministres du gouvernement l'utilisation de leurs i-phones et Black-berry pour des raisons de sécurité.

 

          Même si cette excellente initiative risque de mettre en péril le modèle économique de Linked in. Ce géant américain dont le fondateur est au capital de Facebook est leader mondial du réseau social professionnel, touts son modèle économique est basé sur le principe du recrutement et de l'abonnement. sa fonction inversée de "Job Seeker" fera long feu compte tenu de son inefficience. Vous payer pour être plus visible dans votre recherche d'emploi en étant premier sur les résultats de recherche du recruteur. je l'ai testé et rien n'a été modifié pour le score puisque le site permet d'identifier le nombre de visites sur votre profil. Le danger d'une telle loi pour les recruteurs est double puisque chaque entreprise fait maintenant directement ses courses sur les réseaux sociaux avec une redoutable capacité de trier les mots clés pour affiner sa recherche. Si les cabinets de chasse de tête n'ont plus l'opportunité de s'y rendre, bien qu'il soit difficile de prouver qu'un candidat sera refusé pour ses propos en ligne sur un réseau social, les temps seront plus difficiles pour eux à l'avenir. Chacun devient visible et le réseau social risque bien de devenir le PAP de l'Immobilier qui doit sa réussite au manque de transparence des agences de l'immobilier sur le leader français Seloger.com. Rares sont les annonces comme en Grande Bretagne ou les prix accompagnent les surfaces et photos d'une façon remarquable.

 

 

 

 

          Commente voulez-vous éviter aux cabinets de recrutement ou aux DRH de prendre en compte les nombreuses informations privées mises en avant par les utilisateurs de réseaux sociaux ? La tendance consiste à les utiliser dans leur processus de recrutement. Et à mon humble avis ils ont raison car une fois intégré dans l'entreprise, le candidat n'a aucune raison de modifier son attitude en ligne. Il est peu probable que l’Europe démocratique adopte le mouvement totalitaire chinois consistant à tout interdire sur Internet. Les entreprises françaises découvrent le problème de l'utilisation des réseaux sociaux durant les heures de travail et soit font le dos rond soit en ferment l'accès. La simple mise en place d'une charte des réseaux sociaux dans l'entreprise avec une prévention adaptée suffirait, mais cela suppose la maîtrise de ces réseaux, une prise de conscience du danger par la hiérarchie et pour l'image de l'entreprise lorsque ses salariés se présentent n'importe comment sur ces réseaux et la mise en place d'une surveillance active et préventive en toute transparence et en accord avec les salariés.

 

                  

 

          Pas besoin de Facebook pour comprendre le profil d'un candidat lorsque le simple fait de taper son patronyme sur un moteur de recherche, Google ou sur des sites comme  Intelius, Pickanews et 123 People permettront en un seul clic à obtenir les informations nécessaires pour se faire une image plus précise du candidat. C'est ce que l'on appelle outre-Atlantique l'effet Whuffie propre à Tara Hunt. Un candidat sera crédité d'un 'capital social' traduisant sa présence sur Internet, son capital confiance, sa crédibilité. Traduisez par : sa capacité à générer du business compte tenu de ses contacts en ligne. Votre e-réputation dépend donc directement de vous. Soyez responsable avant d’avoir recours à la société d’Albéric Guigou, Réputation Squad, pour réparer les dégâts en retirant vos propos ou en noyant l’information destructrice de votre image. Car biens souvent, la mauvaise réputation provient de l’attaque par des tiers, plus difficile à endiguer. On ne vous tiendra pas rigueur d’un mensonge par omission sur votre profil en ligne. Plus vous écrivez sur vous, plus vous vous exposerez. Mieux vaut limiter votre exposition numérique en évitant dans certains cas certaines photos de soirée, la cigarette, les boissons et les propos dans les forums utilisant un vocabulaire de rue.

 

Louis-Serge Real del Sarte,

Consultant en Personal Branding, fondateur d’easyNetwork,

Auteur du livre Les réseaux Sociaux sur Internet aux éditions Alphée (430 pages)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents